Malgré le contexte particulier lié à la crise sanitaire, les retraités ont répondu présents aux deux cafés philo organisés lors de la semaine bleue du 05 au 09 octobre.

Mardi 6 octobre : Café philo sur le thème de la liberté

Mardi 06 octobre ce sont dix personnes qui se sont retrouvées pour échanger sur le thème de la liberté. Chacun a pu tenter de définir ce que représentait la liberté pour lui et ainsi essayer de clarifier et d’argumenter ses idées pour les rendre compréhensibles pour les autres. Le premier temps de la discussion s’est porté sur cette question: Les lois sont-elles une contrainte ou une condition à notre liberté? Certains jugeant que les lois nous empêchent de faire ce que nous voulons et par conséquent d’être libres en droits, d’autres au contraire argumentant que les lois sont ce qui nous permettent de garantir notre liberté au sein d’une société.

Il est aussi ressorti de l’échange une distinction fondamentale entre « être libre » et « se sentir libre », comme l’exemple de Nelson Mandela proposé par un participant. L’éclairage a enfin été porté sur les contraintes venant de l’extérieur et celles que nous nous imposons de l’intérieur comme les normes morales ou encore celles liées à l’éducation que nous avons reçue.

Même si le temps était un peu court pour un sujet bien vaste, les participants ont exprimé leur intérêt pour les cafés philo en souhaitant que ceux-ci aient lieu plus régulièrement.

Mardi 06 octobre – Café philo sur la liberté à l’espace Des Marais de Vern sur Seiche

Vendredi 9 octobre : Café philo sur le thème de la solidarité

Ce matin encore, dix personnes étaient présentes à l’espace des Marais de Vern sur Seiche pour échanger sur le thème de la solidarité.

Qu’est-ce qui permet la solidarité? Pouvons-nous être solidaires de personnes avec qui nous ne partageons pas les mêmes valeurs ou des intérêts communs. Pourquoi les crises réveillent-elles un élan de solidarité? A qui profite la solidarité? La solidarité est-elle innée ou acquise par la culture et l’éducation?

A partir d’un exercice de photolangage, chacun a pu exprimer son avis sur la solidarité et tenter de répondre à ces différentes questions. Les échanges ont été riches, argumentés et sincères. Chacun a réussit à dépasser ses préjugés sur le thème de la solidarité et est ressortit plus riche grâce à la réflexion collective.

Merci au Centre des Marais pour leur accueil et cette belle organisation.

Catégories : Actualités

1 commentaire

MARJOLAINE BONNANT · octobre 15, 2020 à 7:10

J’ai participé au café philo animé par Marie à Vern sur Seiche le 9 octobre sur le thème de la solidarité. J’ai bien apprécié que la discussion repose sur un dialogue constructif dans un climat de respect de la parole de chacun. Le choix du sujet en rapport avec l’actualité a permis que s’élabore une pensée libre et bien ressentie. Ce qui fait l’intérêt des cafés philo. Merci à Marie pour cette proposition.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.