J’ai été invitée mardi dernier à la médiathèque de Loudéac pour animer deux ateliers philo auprès des adolescents sur les questions liées au sexisme.

La médiathèque de Loudéac accueillait, à l’occasion de la Journée Internationale Des Droits des Femmes, l’exposition Les Crocodiles, tirée de la bande-dessinée du même nom de Thomas Mathieu et Juliette Boutant, parue aux éditions Le Lombard.

Dans un premier temps, les élèves ont pu découvrir les planches de cette exposition, dans lesquelles Thomas Mathieu illustre des témoignages de femmes liés aux problématiques comme le harcèlement de rue, le machisme et le sexisme ordinaire.

A l’issue de ce premier temps, nous avons cherché à définir ensemble les termes utilisés en introduction, souvent vagues et confus pour les élèves. Qu’est-ce que le sexisme ? La virilité ? Qu’appelle-t-on un prédateur ?

Puis, en partant des questions des élèves sur les illustrations, nous avons réfléchi ensemble aux questions que soulève le sexisme :

  • Pourquoi certains propos sont-ils plus choquants dans la bouche d’une femme que d’un homme ?
  • Qu’appelle-t-on un comportement « masculin »? Un comportement « féminin » ?
  • Les hommes sont-ils plus violents que les femmes ? Est-ce dans leur nature ? Est-ce la culture qui favorise la dominance de certains hommes et la soumission de certaines femmes ?
  • D’où viennent les croyances sur les filles et les garçons ?
  • Les garçons sont-ils plus puissants que les filles ?
  • Faut-il éduquer les filles et les garçons de la même façon ?
  • Qu’est-ce qui différencie les femmes des hommes ?
  • Ces différences sont-elles naturelles ou culturelles ?
  • Existe-t-il une seule façon d’être homme ? D’être femme ?
  • Qu’est-ce que le consentement ?
  • Peut-on consentir pour de mauvaises raisons ?
  • Comment avoir des relations respectueuses entre les sexes ?
  • Comment combattre le sexisme ?

L’atelier philo s’est terminé par l’écoute de cette chanson d’Eddy de Pretto, Kid , permettant de s’interroger cette fois-ci sur les injonctions faites aux garçons.

Les adolescents ont montré un réel intérêt pour cette thématique. Souvent en désaccord les uns avec les autres, mais également capables de s’écouter et de changer d’avis en fonction des arguments exposés. Un beau moment d’échange, de questionnement et de réflexion collective.

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.