Incestes, violences sexuelles dans les milieux sportifs et politiques … Depuis quelques mois les médias nous révèlent chaque jours de nouvelles affaires. Quelle valeur donner à ces révélations ? Comment distinguer une information d’une simple idée, d’une hypothèse ou encore d’un préjugé ? Quel est le rôle des journalistes? Les médias entravent-ils parfois le travail de la justice ? Médias et justice peuvent-ils être complémentaires ? Pourquoi et de quelle manière la justice pourrait-elle avoir parfois besoin des médias?

Voici quelques pistes de réflexion autour de la question des médias et de ses rapports avec la justice :

  • Le rôle des médias est-il uniquement d’informer ?
  • Les médias peuvent-ils être indépendants ? Neutres?
  • Les médias peuvent-ils être des « lanceurs d’alerte » pour que justice soit faite?
  • Pourquoi les victimes préfèrent-elles parfois se confier à des journalistes plutôt qu’à la justice ?
  • La justice et les médias ont-ils les mêmes contraintes ? Les mêmes champ d’actions?
  • La justice et les journalistes peuvent-ils partager les mêmes objectifs?
  • Les journalistes ont-ils plus de libertés pour enquêter que les représentants de justice ? Est-ce leur rôle?
  • Les médias peuvent-ils faire du mal à la justice?
  • La justice se méfie-t-elle trop des médias?

Le témoignage d’une journaliste ayant enquêté sur les violences sexuelles dans le sport :

 » Les journalistes sont pour certaines victimes des personnes de confiance, à qui elles peuvent se confier. Il est à mon sens important de prendre des précautions (…) : Préciser à la victime qu’elle peut à tout moment décider de ne plus témoigner, faire passer le libre arbitre de la victime avant le « scoop », faire relire systématiquement le témoignage avant parution, attendre que l’enquête judiciaire soit bien avancée afin de ne pas mettre en péril la victime en donnant des indices à l’agresseur présumé, permettre aux victimes d’oser par la suite, se confier à des personnes habilitées à vraiment enquêter.

Voici un exemple : Je reçois les confidences d’une jeune femme qui ne souhaite pas que son témoignage soit publié. Je ne publie pas mais j’essaie de trouver d’autres témoignages concernant l’enseignant qu’elle dénonce. La difficulté, c est que j’entreprends un travail d’enquête qui à mon sens, est plus du ressors de la justice. Un des problèmes c’est que la justice ne débute pas d’enquête si il n’y a pas de dépôt de plainte. La cellule anti violences du ministère peut aussi faire des enquêtes administratives. Là encore, elle ne le fait que si un signalement lui est parvenu. Le journaliste semble finalement le seul à pouvoir enquêter en toute liberté.

En conclusion, je dirai que les  journalistes peuvent être d’une aide précieuse dans le recueil de la parole. Parce que les victimes ont confiance en eux. Parce que la proximité des journalistes avec le milieu du sport par exemple, peut leur permettre de créer des liens (les témoignages arrivent souvent par le biais de connaissances communes journalistes – victimes). En revanche, l’aide est précieuse uniquement si le journaliste ne dépasse pas les limites (pas de scoop à tout pris) et s’il respecte son champs d’actions (il faut savoir où s’arrêter pour ne pas mettre en péril l’enquête judiciaire, la seule qui permette vraiment d’écarter et de punir les agresseurs). »

Suite à un café philo en février sur le thème de la justice, les adhérents du centre social de Cleunay (Rennes) avaient choisi de poursuivre sur cette thématique en proposant cette question en lien avec l’actualité : « La justice a-t-elle besoin des médias? » Question que nous avons discutée lors du café philo du 19 mars dernier. Les échanges ont été riches, et le travail de définition et de conceptualisation a permis de faire des distinctions nécessaires pour élaborer une réflexion pertinente et argumentée sur le sujet.

Cette thématique vous intéresse ? Vous souhaiteriez la mettre en place dans votre structure ? Ou participer à un café philo sur cette question ? Envoyez-moi un mail : atelierphilo35@gmail.com

Bibliographie et liens sur le thème :

Bibliographie sur le thème de la justice :

  • Aristote, Ethique à Nicomaque
  • Platon, République
  • Kant, Métaphysique des mœurs
  • Hobbes, Léviathan
  • Rousseau, Du contrat social
  • Leibniz, « Méditation sur la notion de justice », Droit de la raison
  • Hegel, Principe de la philosophie du droit
  • Rawls, Théorie de la justice
  • M.Sandel, Justice

Bibliographie sur le thème des médias :

  • O.Dufour, Justice et médias: la tentation du populisme
  • Y. Poirmeur, Justice et médias

Liens à écouter :

Supports pour aborder le thème de la justice avec des enfants :

  • B.Labbé, Les goûters philo, Les droits et les devoirs
  • M.Escoffier, Le grand lapin blanc
  • M.Piquemal, C’est pas juste !
Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *