Cette semaine, j’ai proposé aux enfants des classes de CP et CE1 des écoles Camille Claudel et Jacques Prévert ( Rennes) d’échanger sur les thématiques du respect et du mépris. J’ai vite constaté que pour la plupart d’entre eux le mot respect bien que connu de tous, ne faisait pas véritablement sens dans leur expérience de la vie courante. Il est en effet difficile pour la plupart d’entre eux de faire la distinction entre la gentillesse et le respect. Les enfants sont naturellement allés vers ce qui les affecte lorsqu’on leur manque de respect.

« Il y a des mots qui sont plus violents que des coups, car ils nous brisent le cœur. » Louise

Des questionnements sur notre rapport à nous-même et aux autres :

Que ressent-on quand on nous dit des mots qui blessent? Est-ce que quand on se bagarre cela signifie qu’on aime pas la personne? Pourquoi on se dispute avec les gens qu’on aime? Que peut-on faire quand on est blessé intérieurement? Est-ce que les excuses servent à quelque chose?

Ils ont ainsi mis en évidence que certaines phrases sont encore plus violentes que des coups, car elles peuvent briser le cœur de celui qui les reçoit: « T’es moche », « T’es ridicule », « Tu ne sers à rien », « Je te déteste, « T’es méchante », « T’es bête ».

De ces paroles qui blessent, ils se sont ensuite interrogés sur les raisons des disputes ou des bagarres. La question qui a été discutée et examinée fut celle-ci : « Est-ce que quand on se bagarre c’est parce qu’on ne s’aime pas? »

Des hypothèses qui permettent d’ouvrir son esprit et de voir plus loin …

Les enfants ont pu proposer différentes hypothèses sur cette question et ainsi élargir leur façon de penser, voir même pour certains, changer d’avis sur la réponse.

Enfin, les enfants ont échangé leur avis sur la question de l’utilité et des fonctions des excuses lorsque l’on blesse quelqu’un. Et les désaccords furent nombreux!

Je leur souhaite à tous de belles vacances, et me réjouis de les retrouver dans deux semaines pour de nouveaux ateliers philo!

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.