C’est un mot que les enfants entendent parfois quotidiennement en cette période, et avec lequel les adultes ne sont pas toujours à l’aise pour discuter. Encore une fois la littérature jeunesse permet d’aborder avec intelligence et sensibilité ce thème existentiel qu’est la mort.

Comme l’explique Ewige Chirouter(1), philosophe et maître de conférence à l’Université de Nantes : « Lire pour un adulte comme pour un enfant, c’est rencontrer un texte qui l’aide à ordonner ses pensées, à formuler ou à prendre conscience de ses peurs, de ses incertitudes, qui lui permet d’y répondre et d’y remédier. » (2)

A partir du plus jeune âge nous pouvons accompagner les enfants dans leurs questionnements et leurs réflexions sur le thème de la mort. En effet si nous considérons que l’enfant n’est pas ce petit être innocent qu’il faudrait à tout prix tenir loin des questions existentielles et des préoccupations des adultes, nous pouvons alors lui offrir un cadre sécurisant pour échanger. La littérature jeunesse peut alors contribuer à la mise en place de cet « espace de pensée »

(1)Edwige Chirouter est également titulaire de la première chaire Unesco au monde dédiée à la philo pour les enfants.

(2)E.Chirouter, ateliers de philosophie à partir d’albums de jeunesse

Voici quelques suggestions de supports pour aborder le thème de la mort avec les enfants, en famille, en classe ou ailleurs …

  • Aline de Pétigny, La robe invisible.
  • M.Velthuijs, La découverte de Petit-Bond
  • Pascal Teulade, Bonjour Madame la Mort
  • Kitty Crowther, Moi et rien
  • B.Labbé et M.Puech, La vie et la mort
  • F. Dastur, Pourquoi la mort ?
  • E. Huisman-Perrin , La mort expliquée à ma fille
  • M.Aubinais, Les questions des tout-petits sur la mort
Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *