Dans le cadre du partenariat entre l’association SEVE et les cités éducatives, j’ai pu animer 10 ateliers philo auprès d’élèves de CM2. Depuis le mois de novembre, jusqu’au mois de janvier, j’ai retrouvé chaque mardi matin les élèves en demi-classe pour les inviter à réfléchir et discuter sur des grandes questions philosophiques.

Nous y avons abordé différentes thématiques choisies en partie par les élèves:

  • Qu’est-ce qu’un débat ?
  • Sommes-nous différents ?
  • A quoi ça sert les règles ?
  • Peut-on respecter une personne qui ne nous respecte pas?
  • Travaillons-nous uniquement pour l’argent?
  • La responsabilité
  • La liberté
  • L’amitié
  • Les religions
  • Croire et savoir 

L’enseignante Maud, qui a pu assister à chacun des ateliers, raconte :

 » C’était, pour moi et pour les élèves, une manière d’explorer la notion de la laïcité et d’expérimenter la citoyenneté sur le long terme et de manière concrète.

         J’ai beaucoup apprécié cette posture en retrait que je n’avais pas prise depuis un moment avec la classe, une mise à distance importante pour mesurer le chemin parcouru  depuis l’époque du CE2 et pour pouvoir observer (sans être dans l’action et le contrôle quotidien) la place que chaque élève a prise au fil du temps. Les regards extérieurs sur les élèves sont, pour moi, essentiels dans le cadre d’une classe orchestre car les enfants ont besoin de rencontrer de nouveaux référents pour se renouveler et pour évoluer dans leur construction d’élève. Les remarques faites à certains élèves recoupent souvent celles qui sont faites en classe, mais néanmoins, elles sont exprimées différemment, avec une autre sensibilité et donc reçues différemment.

         Ces expériences collectives me sont également très utiles en classe car elles construisent un patrimoine commun sur lequel je peux m’appuyer fortement. La différence entre le savoir et la croyance m’a été utile au moment d’écrire un bilan sur les grandes idées de la Renaissance par exemple.

Ils ont beaucoup de plaisir à se relire dans le couloir ou à retomber sur les dessins des uns et des autres en sortant de récréation.

         J’ai beaucoup apprécié les petites mises en condition physique de début de séance chez l’un ou l’autre des groupes. Je pense me resservir des expériences qu’il ont aimées avant des temps apprentissages importants ou lors de moments d’excitation. Le réinvestissement leur sera très profitable, les uns seront certainement contents de faire découvrir une expérience aux autres et inversement.  La moitié de groupe emmènera l’autre dans une dynamique déjà vécue et donc plus facile à accueillir je pense.

         En définitive, je suis ravie que mes élèves aient pu participer à ces ateliers de philosophie car ces conditions d’ateliers très confortables (10 séances = le temps d’installer l’expérience dans le temps + ½ groupes pour favoriser l’écoute, l’échange et la prise de parole + la non-intervention de l’enseignant.e au sein des débats…) ont permis de travailler des compétences citoyennes bien difficiles à travailler en groupe classe et pourtant essentielles au sein du parcours de l’élève aujourd’hui, à savoir :

  • Respecter autrui : accepter et respecter les différences dans son rapport à l’altérité et à l’autre :
    • Aborder la notion de respect des différences.
    • Aborder les notions de préjugés et de stéréotypes.
    • Aborder la notion d’intégrité de la personne.
    • Savoir identifier les points d’accord et les points de désaccord.
    • Respecter le droit des autres à exprimer leur opinion.
    • Aborder la notion de tolérance.
  • Respecter autrui : avoir conscience de sa responsabilité individuelle.
  • Respecter autrui : adopter une attitude et un langage adaptés dans le rapport aux autres :
    • Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
    • Savoir participer et prendre sa place dans un groupe.
  • Respecter autrui : tenir compte du point de vue des autres.
  • Prendre part à une discussion, un débat ou un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et apprendre à justifier un point de vue.

La liste est longue !! (cf. références au BO de cycle 3 !) – page 63

         La situation sanitaire actuelle, qui met à mal nos liens sociaux habituels, intensifie le besoin de se mobiliser ensemble, de se retrouver autour de projets fédérateurs. Je trouve que ce projet y a contribué au sein de notre classe ! « 

Pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à intervenir dans ce groupe, je remercie Maud, l’enseignante pour son accueil, son intérêt et son enthousiasme pour les ateliers philo.

Merci également à l’école de Torigné et à l’association SEVE qui ont permis la mise en place de ces ateliers.

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *