Dans le cadre d’un partenariat entre les Champs Libres, le collège Rosa Parks, et l’école maternelle des Gantelles, j’ai eu le plaisir d’animer mardi 18 janvier un premier atelier philo dans la classe de Martine auprès de ses élèves de grande section.

Le projet intitulé  » Les choses qui fâchent  » a pour objectif de faire philosopher des élèves de grande section et de 4ème, sur le thème de la violence.

Pour cela un premier atelier a eu lieu mardi après-midi auquel ont participé 8 élèves.

A partir de l’album jeunesse  » Halte à la bagarre », de Caroline Pellissier, les élèves se sont interrogés sur différentes questions:

  • Pourquoi on se dispute ?
  • Qu’est-ce qui différencie une dispute d’une bagarre ?
  • Qu’est-ce que la violence ?
  • Pourquoi a-t-on parfois recours à la violence ?
  • Se bagarrer, est-ce que cela signifie qu’on est méchant ?
  • La violence est-ce uniquement des gestes ?
  • Les mots peuvent-ils faire mal ? Quels sont les mots qui blessent ?
  • Que peut-on faire lorsque la colère monte ?
  • Que signifie  » faire la paix » ?

Faisant preuve d’une belle écoute les uns envers les autres, les élèves ont pu exprimer leurs avis, chercher ensemble des réponses à ces questions.

A la fin de l’atelier, chacun a été amené à dessiner ce que signifie  » faire la paix » et à présenter son dessin au reste de la classe.

Cet atelier philo est le premier d’une série d’ateliers qui auront lieu entre février et mars dans les écoles des Gantelles, du collège de Rosa Parks, et au sein du Musée de Bretagne.

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.